Skip to content Skip to footer

Se connaître : il faut oser.

« Se connaître soi-même est le début de toute sagesse. » - Aristote

Le jour de ses quinze ans, j’ai offert à mon fils un test que j’utilise pour aider les adolescents à découvrir leurs talents. Quelques semaines plus tard, j’ai remarqué qu’il n’avait toujours pas pris l’évaluation. Je lui ai donc demandé s’il éprouvait quelque difficulté. Il m’a répondu par la négative et a ajouté qu’il avait juste peur des résultats. En fait, il craignait de tomber sur un ensemble de talents qui ne l’aident pas à réaliser ses rêves. Je lui ai simplement dit : « Et si les découvertes que tu fais te permettent de faire exactement cela, voire bien plus encore ? ».

Nous avons tous des rêves et ces derniers jouent un rôle important dans nos vies, car ils sont une source de motivation : ils nous font avancer. Cependant, nous nous décourageons parfois parce que nous pensons que nous n’avons pas ce qu’il faut pour atteindre nos objectifs. Dans son livre L’Alchimiste, Paolo Coelho nous encourage à poursuivre nos rêves quand il nous dit que si nous voulons quelque chose du plus profond de notre être, tout l’univers conspirera pour nous aider à le réaliser. C’est vrai, mais à condition que ce dont nous rêvons fasse partie de notre destinée. C’est-à-dire que nos rêves soient alignés avec notre but dans la vie. Et c’est là que nos talents entrent en jeu.

Instinctivement, nous sommes tous attirés par certaines choses. Par exemple, quand j’étais enfant, je rêvais de devenir chirurgien orthopédique, probablement parce que je passais beaucoup de temps à leur rendre visite, toutefois pas forcément pour les bonnes raisons ! Plus sérieusement, c’était mon talent ‘Restaurer[1] qui essayait de s’exprimer. De même, au cours de votre vie, il vous est certainement arrivé de maîtriser certaines activités sans difficultés ou d’avoir des moments d’excellence subconscients où vous vous êtes demandé « Comment ai-je fait cela ? ». Ces expériences étaient alimentées par vos talents.

Aristotle, Andy Warhol's style

Je vais faire ici une parenthèse importante, que j’aborderai plus longuement par la suite : L’enfance est la période pendant laquelle nous sommes le plus alignés avec notre objectif dans la vie, ou notre conscience si vous préférez. Ensuite, notre environnement (l’école, la famille, la société) nous façonne de telle manière que nous perdons souvent de vue qui nous sommes au fond et ce que nous voulons vraiment.

La médecine n’était pas faite pour moi et c’est très bien ainsi. Avec le recul, je réalise que cette vocation n’aurait peut-être pas été adaptée à ma raison d’être. Ce que je veux dire, c’est que cela n’aurait pas été la meilleure façon pour moi d’utiliser mon « ensemble » de talents. Je dois mettre ici l’accent sur le mot « ensemble », car nous n’avons pas un seul talent mais une série d’entre eux. À ce titre, l’orthopédie m’aurait peut-être permis d’utiliser un ou deux de mes talents tout au plus, mais quid du reste ?

C’est pourquoi il est important pour vous de découvrir qui vous êtes vraiment afin que, si l’occasion se présente, vous puissiez envisager des activités professionnelles ou parascolaires qui vous permettent d’optimiser tous vos talents.

Soyez bienveillant envers vous-même…

[1] Les personnes ayant pour thème dominant ‘Restaurer’ excellent dans l’art de résoudre des problèmes. Elles ont un don pour comprendre ce qui ne va pas et savent comment y remédier.

Share this article :

Leave a comment

Francois Baudot_Life coach_3

About the coach

My perspective is built on a more positive view of human nature. I see individuals as driven to reach their potential. There is nothing wrong with wanting to fix one’s weaknesses, and in fact it should be the ultimate goal of our lives. But I believe that this is not where personal development should start.