Skip to content Skip to footer

Bien-être : Rêve ou réalité ?

Il n’y a pas une seule définition du bien-être, car ce mot a souvent des significations différentes pour différentes personnes. Toutefois, pour partir sur une base commune dans le cadre de nos séances de coaching, nous considérerons qu’il existe quatre éléments universels qui distinguent ceux qui ont une vie épanouissante de ceux qui vivent dans la douleur. Ces quatre éléments, qui constituent la base de notre expérience de la vie, devraient être envisagés comme des catégories génériques. En effet, il pourrait s’avérer difficile de dresser une liste complète de ce qui est essentiel à une vie harmonieuse, car cela est unique à chaque individu, comme nous venons de le mentionner.

v2-Read-more-well-being

1. Bien-être émotionnel

Le premier élément concerne ce qui vous donne de l’énergie pour continuer jour après jour : c’est votre « bien-être émotionnel ». Vos émotions peuvent renforcer votre résilience, tout comme elles peuvent anéantir votre pouvoir en laissant s’installer une tension en vous. Elles peuvent élargir votre conscience et vous permettre de distinguer clairement les options en vue d’une résolution positive des problèmes, ou elles peuvent déformer votre perception de la réalité et vous empêcher d’avoir un regard rationnel sur la situation. Nos séances de coaching ont pour but de vous aider à changer votre état d’esprit afin de transformer votre réponse émotionnelle. L’idée ici est de vous assister dans la maîtrise du pouvoir qui provient de vos émotions, afin que vous puissiez utiliser cette énergie délibérément pour votre propre bien et celui de tous vos proches.

2. Bien-être mental

Le deuxième état est l’endroit où vous réalisez votre potentiel : c’est votre « bien-être mental ». Réaliser son potentiel, c’est tirer parti de ses propres talents et forces. L’objectif est de vous permettre de devenir une meilleure version de vous-même, et non de vous transformer en quelqu’un d’autre. Je vous aiderai donc à apprécier pleinement la façon dont votre profil de forces influence vos comportements, vos activités et vos relations.

3. Bien-être physique

Le troisième aspect consiste à planter le décor pour le fonctionnement optimal de votre corps : c’est votre « bien-être physique ». Les différentes formes de bien-être auxquelles nous faisons référence sont pour la plupart interconnectées et, de ce fait, ne peuvent pas être considérées séparément. Par exemple, si vous supprimez des émotions « gênantes » comme la colère, le ressentiment ou la peur, vous bloquez cette énergie négative quelque part dans votre corps. Nous savons à quel point cela peut s’avérer désastreux à long terme. Ces émotions négatives que nous prenons soin de cacher restent bien présentes et finissent par refaire surface au bout d’un certain temps, sous la forme de maladies graves (cancer, maladies cardiaques, dépression, etc.). Je vous offre la possibilité d’expérimenter cette énergie, sans reproche ni jugement, en tenant compte du fait qu’il est tout à fait naturel d’avoir des émotions négatives – puisque celles-ci font partie du véhicule humain – et de choisir en toute conscience la façon de les gérer.

4. Bien-être financier

La dernière catégorie concerne ce qui vous orientera vers certains choix plutôt que d’autres : c’est votre « bien-être financier ». Par « bien-être financier » je ne désigne pas la somme d’argent que vous souhaitez obtenir, mais plutôt la façon dont vous gérez ce que vous possédez déjà. En économie, la rareté est définie comme « la disponibilité limitée d’une ressource par rapport aux besoins illimités ». Comme mentionné plus haut, cette situation exigera de vous des décisions quant à l’allocation efficace de vos ressources. Nous discuterons de la façon dont la rareté affecte votre propre vie et examinerons les raisons qui expliquent pourquoi parfois avoir trop peu importe tant.

francois-4-v3

Votre Coach

Mon point de vue s’appuie sur une vision plus positive de la nature humaine. Je vois les individus comme étant destinés à atteindre leur plein potentiel. Il n’y a rien de mal à vouloir corriger ses faiblesses. En fait, ce devrait être le but ultime de nos vies. Mais je suis d’avis que cela n’est pas le meilleur point de départ en matière de développement personnel.